Relation entre Abdallahi OUld Mohamedi et la DGED marocaine

Coleman
Aprendiz
Aprendiz
Mensajes: 54
Registrado: Dom Nov 25, 2012 2:07 pm
Ubicación: Barcelona

Relation entre Abdallahi OUld Mohamedi et la DGED marocaine

Mensaje por Coleman » Vie Oct 24, 2014 1:03 pm

Imagen

Dans ce blog, nous avons dénoncé à plusieurs reprises les liens de Abdallahi Ould Mohamedi avec les services secreta marocains. Dans son histoire on peut apprécier la sagesse du proverbe sahraoui « Elli meddarrag blayam 3arian ». Sa traduction littéraire serait « celui qui est habillé avec le temps est nu ». Autrement dit, le temps finit toujours par dévoiler la vérité sur les faits que nous voulons cacher. Valable pour les mensonges aussi.

En Mauritanie, pendant longtemps, le Maroc a sévit comme la peste. Hafidh El Baakkali, un agent de la DGED marocaine déguisé en correspondant à Nouakchott de la MAP, l’agence de presse officielle marocaine a été expulsé par les services de sécurité mauritanienne en 2011 pour activités illégales. Parmi ses activités, le recrutement de journalistes locaux pour dénigrer le Polisario et l’Algérie. Parmi ses agents les plus actifs se trouve Abdallahi Ould Mohamedi, directeur du réseau Sahara Médias.

Son travail pour les services secrets marocains vient d’être dévoilé par des documents secrets de la DGED marocaine publiés dans la toile par un pirate marocain.

Dans un premier document sur la mystérieuse Agence de Presse Africaine, on trouve le nom de Ould Mohamedi parmi les membres de son Conseil d’Administration.

Dans un email envoyé par Mourad El Ghoul, chef de cabinet du directeur Général de la DGED, Yassine Mansouri, le nom de Ould Mohamedy figure dans la liste des destinataires chargés de la médiatisation du rapport de Claude Moniquet. Claude Moniquet dirige depuis 2002 l’ESISC, une agence spécialisée dans l’analyse stratégique et l’intelligence économique basée à Bruxelles. Il a été recruté en 2009 pour rédiger un rapport sur des prétendues relations du Polisario avec la mouvance terroriste. Il est accusé de travailler aussi pour la DGSE, les services d'espionnage de la France (voir presse belge)


Imagen

Responder

Volver a “Filtraciones Chris Coleman”